Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bibliothécaire Ubiquiste - Page 3

  • La bibliothèque nouvelle

    Sur le site du Cefrio, on peut trouver l’annonce du prochain colloque sur La gestion du savoir (30/10-01/11 2006). Et dans les publications à télécharger, j’ai trouvé : « Etude et recommandations sur le rôle, l’actualisation et les stratégies d’affaires des bibliothèques gouvernementales ». Si le titre n’est pas très clair, le contenu est par contre très intéressant : comment les bibliothèques doivent-elles évoluer dans le contexte technologique actuel pour mieux s’adapter aux besoins de leurs utilisateurs ?

    La première partie reprend le contexte de la diffusion d’Internet et de la nécessaire mutation des bibliothèques face à ce nouvel environnement. Il est clair que de nombreuses institutions ont encore des efforts à faire pour s’approprier les technologies, et que les personnels doivent également se former et s’adapter à ces nouveaux outils.

    Puis les auteurs se penchent sur le concept de Library 2.0 et les 4 grands principes permettant de repenser le rôle de la bibliothèque :

    • La bibliothèque est partout (quel que soit le support que l’on utilise : moteur de recherche, site de la municipalité, amazon, son téléphone portable etc., on doit trouver la bibliothèque) (NB: tiens cela me rappelle le bibliothécaire ubiquiste...)
    • La bibliothèque n’a pas de barrière : elle doit cesser de « cacher » ses ressources derrière des banques de données qui la maintiennent dans le web invisible et donc hors de portée des moteurs.
    • La bibliothèque invite à la participation (cf. les blogs, rss, wikis et autres)
    • La bibliothèque utilise les systèmes les meilleurs et les plus flexibles (NB : flexible, tiens ?)

    Il est ensuite question de repenser l’espace même de la bibliothèque par exemple à l’image des learning commons mais aussi en revisitant ses vieux tabous (on pourrait peut être manger et boire à la bibliothèque, non ??).

    Le vrai défi étant de parvenir à conserver le rôle classique et traditionnel de la bibliothèque tout en lui adjoignant des services et rôles innovants. Il s’agit également de ce centrer sur les besoins des utilisateurs. Un passage intéressant page 19 sur « le bibliothécaire nouveau ».

    Le troisième chapitre enfin, porte sur le concept de travail collaboratif : travailler en réseau, mettre les ressources en commun, rien de très innovant là-dedans, d’ailleurs mon dernier billet en parlait déjà, ça ne semble pourtant pas si facile.

    Un extrait de la conclusion pour terminer : «(…)il est clair que la bibliothèque du futur doit offrir des produits et des services axés sur l’interactivité (création de blogues, de wikis, etc) au moment et à l’endroit où ses usagers en ont besoin (accès à partir d’appareils mobiles et sans fils, etc.). Rappelons aussi que l’utilisateur doit être au cœur des transformations des bibliothèques et que les bibliothécaires aussi doivent prendre le virage et renouveler leurs compétences. Le grand défi des bibliothèques est ainsi de mettre en place un modèle « hybride » qui constitue un équilibre entre leurs vocations traditionnelles et les nouveaux rôles et services instaurés. »

    Et si vous n'avez pas le courage de tout lire, un résumé des "faits saillants" sur powerpoint.

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 1 commentaire
  • bibliothèque 2.0

    A lire cet article de Jack M. Maness, intitulé "Library 2.0 Theory : Web 2.0 and its implications for libraries" qui fait une synthèse des concepts liés à cette notion. Il reprend 4 éléments essentiels selon lui qui caractérisent la bibliothèque 2.0 : "user-centered", "provides a multi-media experience", "socially rich", "communally innovative". Puis il récapitule les principaux outils du Web 2.0 et leur utilisation par les bibliothèques : messagerie, streaming media, blogs et wikis, flux RSS, mashups, tagging, réseaux sociaux.

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 0 commentaire
  • Le rêve du Bibliothécaire 2.0

    Un article signé Michael Stephens, intitulé "Web 2.0 where will it take libraries ?" qui fait suite à la réflexion amorcée par Olivier Le Deuff et dont j'ai déjà parlé ici. J'aime particulièrement la fin de son billet : " (librarian 2.0) never stops dreaming about the best library services ". C'est beau non ?

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 1 commentaire
  • Le Bibliothécaire Ubiquisite de retour

    Je vois ai parlé ici d'un article de Brian S Mathews à propos du Bibliothécaire Ubiquiste. Voici maintenant, la traduction de cet article pour ceux qui préferent le français.

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 0 commentaire
  • Ratatouillons la bibliothèque ?

    Le "Mashing Up the Library" competition est commencé, résultats le 18 août prochain. Ce concours s'adresse aux utilisateurs aussi bien qu'aux bibliothécaires. Attendons de voir les résultats...Le site est aussi à visiter, notamment les discussions des forums et les articles.

    Reste à reprendre la traduction de mashup...Laurent propose la ratatouille dans son billet du 13 juin...Moi ça me fait plutôt penser à compote, mais "compotons la bibliothèque" ça ne va pas non plus !! quelqu'un à quelque chose à suggérer ??

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 11 commentaires
  • L'usager n'est pas obsolète !

    Vu sur le blog Free Range Librarian de KG Schneider un petit billet humoristique (quoique !) dont je vous livre la traduction ci-dessous :

    "L’usager n’est pas obsolète. Pastiche en guise de manifeste.

     Toutes les technologies évoluent et meurent. Chaque technologie apprise en formation de bibliothécaire sera un jour obsolète. Tu crains de perdre le contrôle, mais c’est déjà arrivé. Surfe sur la vague.

    Tu n’es pas un format, tu es un service. Opac n’est pas le soleil. Opac est au mieux une planète lointaine, qui s’éloigne chaque année un peu plus de l’orbite du système solaire. L’utilisateur est le soleil. L’utilisateur est l’ingrédient magique qui transforme la bibliothéconomie d’un métier de portier en une carrière de services.

    L’utilisateur n’est pas obsolète. Ton système est obsolète jusqu’à preuve du contraire. Ce commercial qui vient juste de te vendre le système à un million de dollars parce que « les bibliothécaires ont besoin d’aider les autres » n’a aucune idée de ce qu’il avance et son système est dépassé aussi.

    La plupart de tes utilisateurs passionnés ne te rencontreront jamais face à face. La plupart de tes utilisateurs rebutés ne te rencontreront jamais face à face. L’aide la plus significative que tu puisses apporter à tes utilisateurs est d’apporter de la valeur ajoutée et du sens à l’aventure de l’information où qu’elle se produise ; défendre leur droit à lire ; et puis disparaître.

    Ton site web est ton ambassadeur pour les abonnés de demain. Ils verront ton site Web bien avant de voir ton édifice, tes ressources physiques, ou tes collègues. Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille, que de trouver un site Web de bibliothèque convivial et facilement utilisable et qui propose des services au lieu d’en parler dans un mystérieux jargon bibliothéconomique. L’information suit la pente naturelle de la moindre résistance. Si tu fais barrage à l’utilisation d’un outil dont les utilisateurs ont besoin, ils iront le trouver ailleurs. Tu ne peux pas changer l’ utilisateur, mais tu peux transformer sa pratique pour le rencontrer. Rencontre les gens où ils sont – pas là où tu voudrais qu’ils soient.

    En moyenne, la décision d’installer les nouvelles technologies en bibliothèques, prend plus de temps que le cycle de vie moyen des nouvelles technologies. Si tu en entends parler dans le Time et Newsweek, et que ta bibliothèque n’est pas adaptée pour les proposer, tu es dépassé.

    Arrêtons de gémir à propos du bon vieux temps… le fichier était ennuyeux, et tu le pensais aussi à l’époque. Si nous continuons à faire du fétichisme du format et à ignorer les utilisateurs, nous serons les cordonniers de demain. Il est des endroits de second ordre qui offrent à nos usagers un lieu où ils peuvent penser, et rêver, et le plaisir de s’informer. Votre bibliothèque est-elle un endroit où l’on peut rêver ? Votre ignorance ne vous protègera pas. "

    Et pour ceux qui préfèrent la VO : c'est ici

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 1 commentaire