Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bibliothécaire

  • Du référentiel au métier

    Après le référentiel quelques lectures plus ancrées sur l'identité, ou le métier (liste très sélective) : 

    • Bibliothécaires en Prospective. Je en reviendrai pas dessus, KotKot nous a fournis plusieurs billets que je vous conseille de lire.
    • L'identité professionnelle des Bibliothèques de Anne Marie Bertrand en 2003.
    • Documentaliste en musée : "L'incidence de l'objet documentaire sur l'identité professionnelle: le cas des agents des grands musées nationaux chargés de la documentation scientifique des collections". Mémoire INTD de Corinne Jouys Barbelin, Chargée d'Etudes Documentaires au Musée du Louvre. Ce mémoire est excellent, et riche d'informations. 
    • Les articles métier de Didier Frochot, à glaner sur Defidoc, dont celui-ci.
    • Bibliothécaire-Documentaliste même métier ? de Jean Philippe Accart (paru, je crois dans le BBF), et un autre article, paru en mars 2006 : « Documentation » : un mot, une histoire, une actualité autour d’un métier, par Jean-Philippe Accart
    • L'identité professionnelle des discothécaires, mémoire de Agnès Souchon Desjardins.
    • beaucoup d'articles, enfin, dans le BBF, à feuilleter
    Je n'en connais pas sur les archivistes, ça doit bien exister pourtant...avez vous d'autres lectures à conseiller ?

    Lien permanent Catégories : Métier 1 commentaire
  • Référentiels métiers

    Voici quelques référentiels sur nos métiers. Ils présentent en général un descriptif des fonctions liées au métier, les compétences nécessaires, les conditions ou l'environnement de travail, les savoirs et savoir-faire requis. Ils peuvent servir à s'informer sur les métiers mais sont utiles surtout pour la GPEC, la formation et le recrutement. Néanmoins c'est toujours intéressant à lire ... quand on y trouve un métier qui correspond peu ou prou à ce que l'on fait.

    • Le BiblioFil' : Référentiel de la filière bibliothèques réalisé en 2005 "avec le concours de représentants de l’ensemble de la profession, de l’inspection générale des bibliothèques, de directions d’administrations centrales du Ministère de l’éducation nationale, de l ‘enseignement supérieur et de la recherche et du Ministère de la culture et de la communication. Il est destiné aux agents des corps de la filière bibliothèque. Il a été conçu en tenant compte de la diversité des lieux d’exercice : établissements d’enseignement supérieur et de recherche, établissements relevant du ministère chargé de la culture (BNF, BPI), bibliothèques municipales classées, ou encore services documentaires d’autres ministères…". Il passe au crible 8 métiers : Directeur de Bibliothèque, Directeur de Département, Expert, Chargé de Mission, Responsable Documentaire, Médiateur Documentaire, Responsable d'une équipe d'agents des bibliothèques, Agent des bibliothèques.

    • La base Référens : Référentiel des Emplois-type de l'Enseignement Supérieur. Cette base, classe les emplois-type par Branche d'Activité Professionnelle. Celle qui nous concerne est la BAP F : Documentation-Edition-Communication, qui comprend 41 emplois-type dont : Responsable de ressources documentaires, Ingénieur en Bibliothéconomie, Documentaliste, Bibliothéconomiste, Assistant de Bibliothèque et de Documentation, Technicien de Bibliothèque, Manutentionnaire de Bibliothèque ou de documentation, Aide de Bibliothèque. Cette base sert notammnt pour les concours ITRF de l'Education Nationale et les concours ITA de la Recherche (voir aussi le répertoire des métiers ITA propre au CNRS mais calqué sur Référens)

    • Le RIME : Répertoire Interministériel des Métiers de l'Etat, impressionnant pavé de 559 pages, on y trouve pour nos métiers : Responsable de l'accueil des publics et de la surveillance dans un établissement patrimonial, Chargé de l'accueil des publics et de la surveillance dans un établissement patrimonial, Responsable du développement des publics et de l'action culturelle dans un établissement patrimonial, Chargé du développement des publics et de l'action culturelle dans un établissement patrimonial, Responsable d'un service ou d'un établissement patrimonial, Chargé de collections ou de fonds patrimoniaux, Magasinier d'archives ou de bibliothèque, Responsable expert d'un discipline culturelle, Responsable de ressources documentaires et éditoriales, Gestionnaire de ressources documentaires et éditoriales.

    • Le répertoire des métiers de la Fonction Publique Territoriale : il a la particularité de présenter les métiers également sous forme de vidéos. On y trouve : Directeur de Bibliothèque, Bibliothécaire, Documentaliste, Agent de Bibliothèque, Directeur d'établissement patrimonial, Médiateur culturel, Agent d'accueil et de surveillance du Patrimoine. Sur chaque fiche métier on trouve notamment la correspondance avec les concours de la FPT filière culturelle (sachant que certains documentalistes de la FPT sont rédacteurs territoriaux ou agents administratifs). Sur le site du CNFPT on trouve aussi des études de l'observatoire métier comme "Conservateur des Bibliothèques" , "Les conservateurs du Patrimoine" (Etudes Nationales, Novembre 2006), Baromètre Bibliothèques et Centres Documentaires et Baromètre Culture Patrimoine (mars 2006), ainsi que des études par régions.

    • Ministère de l'Agriculture : comme au Ministère de l'Education Nationale, on trouve une BAP F avec les métiers suivants : Responsable de bibliothèque et de documentation, Bibliothécaire documentaliste, Assistant Ingénieur de Bibliothèque et de Documentation, Technicien de bibliothèque et de documentation, Adjoint technique de bibliothèque et de documentation, Agent de bibliothèque et de Documentation. Ces métiers sont liés aux concours sur le site du Ministère.

    • Le ROME : oui, bon je sais, pas très en phase avec la réalité terrain de nos métiers...un seul code ROME, 32214 "Spécialiste de la Gestion de l'information"

    • Les référentiels réalisés par l'ADBS : plus intéressants. Sur le site de l'ADBS, on peut trouver un panorama des métiers, une cartographie des métiers de l'Intelligence économique, l'Euroréférentiel ID, et le référentiel des métiers-types de 2001.(Plus de 19 métiers-type et 50 dénominations d'emplois, je ne vous les cite pas tous...)

    • Nomenclature PCS Insee: On y trouve les Bibliothécaires, archivistes, conservateurs et autres cadres du patrimoine (fonction publique) et les cadres de la documentation et de l'archivage. Bof...

    Vous en connaissez d'autres qui sont accessibles en ligne ?

     

    UpDate : envoyé par Dalb : Il faut poursuivre le tour des collègues :

    - les archives d'entreprises (http://www.archivistes.org/article.php3?id_article=17) et comme le dit Henri Zuber, "Le référentiel a été largement présenté à l’étranger". C'est sûr, que personne n'est vraiment au courant !

    - Les CDI. Et là, encore plus fort : le référentiel n'est pas en ligne ! (apparemement) mais à la vente, avec le numéro de mars 2006 de la revue de la Fadben. Référentiel métier. Médiadoc, 2006, mars, p. 2-17.(9€50) Fédération des enseignants documentalistes de l'Education Nationale. Groupe de travail référentiel A suivre. Dalb

    Lien permanent Catégories : Métier 3 commentaires
  • La bibliothèque nouvelle

    Sur le site du Cefrio, on peut trouver l’annonce du prochain colloque sur La gestion du savoir (30/10-01/11 2006). Et dans les publications à télécharger, j’ai trouvé : « Etude et recommandations sur le rôle, l’actualisation et les stratégies d’affaires des bibliothèques gouvernementales ». Si le titre n’est pas très clair, le contenu est par contre très intéressant : comment les bibliothèques doivent-elles évoluer dans le contexte technologique actuel pour mieux s’adapter aux besoins de leurs utilisateurs ?

    La première partie reprend le contexte de la diffusion d’Internet et de la nécessaire mutation des bibliothèques face à ce nouvel environnement. Il est clair que de nombreuses institutions ont encore des efforts à faire pour s’approprier les technologies, et que les personnels doivent également se former et s’adapter à ces nouveaux outils.

    Puis les auteurs se penchent sur le concept de Library 2.0 et les 4 grands principes permettant de repenser le rôle de la bibliothèque :

    • La bibliothèque est partout (quel que soit le support que l’on utilise : moteur de recherche, site de la municipalité, amazon, son téléphone portable etc., on doit trouver la bibliothèque) (NB: tiens cela me rappelle le bibliothécaire ubiquiste...)
    • La bibliothèque n’a pas de barrière : elle doit cesser de « cacher » ses ressources derrière des banques de données qui la maintiennent dans le web invisible et donc hors de portée des moteurs.
    • La bibliothèque invite à la participation (cf. les blogs, rss, wikis et autres)
    • La bibliothèque utilise les systèmes les meilleurs et les plus flexibles (NB : flexible, tiens ?)

    Il est ensuite question de repenser l’espace même de la bibliothèque par exemple à l’image des learning commons mais aussi en revisitant ses vieux tabous (on pourrait peut être manger et boire à la bibliothèque, non ??).

    Le vrai défi étant de parvenir à conserver le rôle classique et traditionnel de la bibliothèque tout en lui adjoignant des services et rôles innovants. Il s’agit également de ce centrer sur les besoins des utilisateurs. Un passage intéressant page 19 sur « le bibliothécaire nouveau ».

    Le troisième chapitre enfin, porte sur le concept de travail collaboratif : travailler en réseau, mettre les ressources en commun, rien de très innovant là-dedans, d’ailleurs mon dernier billet en parlait déjà, ça ne semble pourtant pas si facile.

    Un extrait de la conclusion pour terminer : «(…)il est clair que la bibliothèque du futur doit offrir des produits et des services axés sur l’interactivité (création de blogues, de wikis, etc) au moment et à l’endroit où ses usagers en ont besoin (accès à partir d’appareils mobiles et sans fils, etc.). Rappelons aussi que l’utilisateur doit être au cœur des transformations des bibliothèques et que les bibliothécaires aussi doivent prendre le virage et renouveler leurs compétences. Le grand défi des bibliothèques est ainsi de mettre en place un modèle « hybride » qui constitue un équilibre entre leurs vocations traditionnelles et les nouveaux rôles et services instaurés. »

    Et si vous n'avez pas le courage de tout lire, un résumé des "faits saillants" sur powerpoint.

    Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 1 commentaire