Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'usager n'est pas obsolète !

Vu sur le blog Free Range Librarian de KG Schneider un petit billet humoristique (quoique !) dont je vous livre la traduction ci-dessous :

"L’usager n’est pas obsolète. Pastiche en guise de manifeste.

 Toutes les technologies évoluent et meurent. Chaque technologie apprise en formation de bibliothécaire sera un jour obsolète. Tu crains de perdre le contrôle, mais c’est déjà arrivé. Surfe sur la vague.

Tu n’es pas un format, tu es un service. Opac n’est pas le soleil. Opac est au mieux une planète lointaine, qui s’éloigne chaque année un peu plus de l’orbite du système solaire. L’utilisateur est le soleil. L’utilisateur est l’ingrédient magique qui transforme la bibliothéconomie d’un métier de portier en une carrière de services.

L’utilisateur n’est pas obsolète. Ton système est obsolète jusqu’à preuve du contraire. Ce commercial qui vient juste de te vendre le système à un million de dollars parce que « les bibliothécaires ont besoin d’aider les autres » n’a aucune idée de ce qu’il avance et son système est dépassé aussi.

La plupart de tes utilisateurs passionnés ne te rencontreront jamais face à face. La plupart de tes utilisateurs rebutés ne te rencontreront jamais face à face. L’aide la plus significative que tu puisses apporter à tes utilisateurs est d’apporter de la valeur ajoutée et du sens à l’aventure de l’information où qu’elle se produise ; défendre leur droit à lire ; et puis disparaître.

Ton site web est ton ambassadeur pour les abonnés de demain. Ils verront ton site Web bien avant de voir ton édifice, tes ressources physiques, ou tes collègues. Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille, que de trouver un site Web de bibliothèque convivial et facilement utilisable et qui propose des services au lieu d’en parler dans un mystérieux jargon bibliothéconomique. L’information suit la pente naturelle de la moindre résistance. Si tu fais barrage à l’utilisation d’un outil dont les utilisateurs ont besoin, ils iront le trouver ailleurs. Tu ne peux pas changer l’ utilisateur, mais tu peux transformer sa pratique pour le rencontrer. Rencontre les gens où ils sont – pas là où tu voudrais qu’ils soient.

En moyenne, la décision d’installer les nouvelles technologies en bibliothèques, prend plus de temps que le cycle de vie moyen des nouvelles technologies. Si tu en entends parler dans le Time et Newsweek, et que ta bibliothèque n’est pas adaptée pour les proposer, tu es dépassé.

Arrêtons de gémir à propos du bon vieux temps… le fichier était ennuyeux, et tu le pensais aussi à l’époque. Si nous continuons à faire du fétichisme du format et à ignorer les utilisateurs, nous serons les cordonniers de demain. Il est des endroits de second ordre qui offrent à nos usagers un lieu où ils peuvent penser, et rêver, et le plaisir de s’informer. Votre bibliothèque est-elle un endroit où l’on peut rêver ? Votre ignorance ne vous protègera pas. "

Et pour ceux qui préfèrent la VO : c'est ici

Lien permanent Catégories : Bibliothécaire Ubiquiste 1 commentaire

Commentaires

  • C'est bien traduit :)

Les commentaires sont fermés.