Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Delicious à toutes les sauces...

Pour faire suite au billet de lundi, encore un billet d'humeur...

Que pensez vous de Delicious ?

On a lu pas mal de billets cet été sur le dernier lifting de ce site de bookmarking social. Déjà, je trouve que le nouveau site ne change guère par rapport à l'ancien. C'est toujours aussi moche et pas pratique (oui je sais avis très subjectif, j'men fous ici c'est mon blog). Il y a beaucoup d'autres sites du même type, plus egonomiques et pratiques à mon avis, alors pourquoi Delicous a-t-il autant de succès ?

On a vu aussi quelques produits documentaires de type répertoire de site web migrer vers Delicious, dont le célèbre Rime (avant et après). Et là je ne comprends plus. Quel intérêt  ? (à part que c'est mode et 2.0 ?)

Les non utilisateurs de Rime, vont-ils plus utiliser Delicious pour accéder aux sites ? je ne le crois pas, si chercher dans l'ancien site était fastidieux, chercher dans le nouveau est... déroutant. Et les utilisateurs de l'ancienne version vont-ils migrer sur la nouvelle ? je ne le crois pas non plus, ils n'y retrouveront pas les qualités de l'ancien site.

Certes l'ancienne version avait quelques défauts : pourquoi entrer dans un répertoire et cliquer trois ou quatre fois avant d'arriver dans un site ? dans ce cas autant réfléchir directement à l'utilité du "répertoire de liens" en tant que produit documentaire électronique. (et pour cela revenir aux quatre questions fondamentales du précédent billet). Mais il avait aussi beaucoup d'atouts, dont 3 majeurs : des ressources sélectionnées, organisées et qualifiées par les documentalistes du réseau qui ont fait là un travail peut être fastidieux, mais remarquable.

Ces 3 atouts majeurs n'existent plus -semble-t-il - dans la nouvelle version du Rime sur Delicious : on a perdu la qualification des sites, l'organisation est plus que moyenne (oui, il y a des tags et des bundles, mais rien à voir avec une classification. Les tags sont beaucoup trop nombreux (502) et les bundles me laissent perplexes : je ne comprends pas à quoi ils correspondent par rapport à l'ancien site).

Franchement, il fallait que le Rime évolue, c'est sûr, mais peut être pas de cette façon. Delicious, c'est peut être intéressant pour stocker ses propres favoris (et encore hein, pas pour moi vous l'avez compris), mais sûrement pas pour servir de support à ce type de produits documentaire ou alors il faudra que la prochaine version fasse grandement évoluer les possibiblités d'organisation et d'accès aux sites. Et de présentation aussi.

 

Lien permanent Catégories : Accessibilité, Services 2.0, Usages 18 commentaires

Commentaires

  • Tu exagères Cloclo ! tu es fâchée ce soir !
    Perso, je trouve bien mieux le site sur delicious : pas coincé avec cette foutue classification, justement ! Quant au bundle, je pense que c'est la même classif ... améliorée ;-) D'accord : mettre Education au lieu de Enseignement - Formation, fallait oser ! mais pour le reste je trouve que le regroupement de Domaines sectoriels, l'ajout d'une organisation par couverture géo ou par type de données transversalement aux classes des Domaines-clés - management, secteur éco, marketing, c'est pas mal.
    Quant à la qualification des données, on retrouve une partie non négligeable dans la description ou les tags. On peut toujours faire des améliorations, surement (des dénominations de tags ou bundles ; et puis mettre en premier la liste des auteurs de signets m'étonne un peu).
    Mais je pense que le rapport coût/qualité doit y être pour quelque chose. Faciliter pour créer, mettre à jour ...Et côté utilisateur, on peut ajouter , avec delicious, la possibilité de se faire un sous-réseau assez rapidement. Tu le vois, pour une fois je ne serais pas d'accord avec toi ! Mais ce n'est pas grave. A suivre. Dalb

  • Tout ce que tu dis est assez vrai...pour des pro comme nous.

    Mais le public principal de ce Rime, ce sont les étudiants, et pour avoir testé l'outil sur pas mal d'entre eux, je peux confirmer qu'ils n'accrochent pas du tout.

  • des étudiants en quoi ? en doc ou en économie ? Dalb

  • Des étudiants en Ecole de commerce

  • et tu n'aurais pas un peu biaisé l'appréciation des étudiants en en faisant une présentation peu sympathique ;-) ....
    Pour ma part je ne suis pas farouchement pour ce type d'outillage, mais en étudiant les avantages/inconvénients, en intégrant les coûts de réalisation (contenu, site) , et malgré les aspects un peu négatifs, je pense qu'il faut développer ce type d'outils (et pondérer les critères de choix en mettant tout dans la balance).
    Mais d'ailleurs pas forcément delicious (si c'est cela qui te gêne ?), si on trouve d'autres outils aussi performants par ailleurs. Mais en tous les cas ce type de dispositif et le corrolaire tant sur le plan de la gestion que des modes d'accès. (Librarythings pour les bouquins par ex)
    Ce serait bien d'avoir des évaluations et de comparer les usages entre l'ancien système et le nouveau (combien de personnes utilisaient/n'utilisaient pas RIME , temps de réalisation, facilités de gestion - avant et après).
    Sais-tu à qui nous pourrions demander cela dans le réseau doc ? ce serait un bon retour d'expérience... Et puis on verrait peut être que je me trompe complètement ;-)

  • Non, non, je ne suis pas contre ce type d'outils, bien au contraire, mais je trouve qu'il y en a tant d'autres plus ergonomiques et conviviaux, c'est précisément Delicious que je n'aime pas.
    Et oui je suis d'accord pour développer ce type d'utilisations, que je trouve fort intéressantes.

    Je suis certaine - pour avoir moi-même alimenté Rime - que la version Delicious est une économie de temps et une facilité de gestion incontestable pour les documentalistes. OK, mais l'objectif principal ce sont les utilisateurs, non ?

  • C'est quoi les autres outils auxquels tu penses étant plus ergonomiques et conviviaux ?
    et tu ne connais personne de chez Rime pour savoir pourquoi ils ont choisis celui-là ?

  • Bonjour,
    Etant la personne responsable du transfert de Rime sur Delicious je puis peut être éclairé votre lanterne sur les raisons de ce transfert.
    Delicious est pour moi le site de social bookmarking le plus pratique pour une utilisation globale.
    En effet, le meilleur site du genre, diigo, ne permet pas de consultation pratique pour un grand nombre d'utilisateurs.
    De plus, la classification des tags et des bundles apparait beaucoup plus clairement.
    L'ergonomie du site, bien que laide pour certains, a le mérite d'être légère et de ressembler à une page google ce qui est, de mon point de vue, un plus pour les étudiants qui se retrouvent dans un univers plus familié.
    Enfin, le transfert a aussi était décidé pour faciliter l'accès des étudiants à l'information. Comme le souligne bien le premier post, Rime était auparavant utilisé par des documentalistes. Son organisation "souffrait" justement de ce choix de public en ne s'adressant pas aux non professionnel de la documentation.
    Cependant, en effectuant le transfert je n'ai pas modifié le contenu et conservé la presque totalité des informations et des descriptions.
    Le passage sur Delicious a pour fonction de faciliter la mise à jour du site, de le dynamiser et de rendre les informations plus accessibles. Or, de ce point de vue, je pense que ce transfert a totalement atteint son objectif.

  • Merci Mathieu pour toutes ces précisions.

    Je pense effectivement que le transfert a atteint son objectif pour les documentalistes chargé(e)s de l'alimentation de Rime.

    Mais je reste sur ma position concernant les utilisateurs. J'attends les évaluations qui me démontreront que j'ai tort...ou pas

    Et je précise aussi, mais je pense que tu l'as compris, que ce n'est pas un jugement de ma part sur ton stage. J'ai eu l'occasion aussi de voir tes vidéos pédagogiques - une très bonne idée.

  • Le peu d'expérience que j'ai eu en présentant Rime à des étudiants s'est révélé pour l'instant positif de mon coté. Je n'ai toutefois pas eu de nombreuses occasions de faire cette présentation puisque les filières représentés dans l'IUT où je travaille on peut de chose à voir avec le contenu de Rime.

  • Tout d'abord une rectification : Mathieu, les domaines de Rime correspondent bien aux filières de l'IUT (gestion, économie, marketing, données économiques, monde de l'entreprise)...

    Dans ce même IUT j'enseigne la méthodologie de recherche documentaire. Je ne pouvais plus présenter Rime aux étudiants dans son ancienne version, car les étudiants ne "voyaient" pas les descriptions des sites sur un écran. Il fallait passer par une liste, avec des noms de sites non-explicites, cliquer sur les fiches une à une, et enfin avoir le site.
    Maintenant je présente tout sur un même écran avec la liste des sites + la petite description + les domaines et les catégories.
    Les étudiants comprennent bien la recherche "du general au particulier" exemples:
    1 : domaine, 2: données économiques, 3 : Amerique Latine
    1 : domaine, 2 : secteurs économiques, 3 : agriculture

    Et là je présente les différents sites et portails : Fédération du secteur, base de données du Ministère, sources statistiques, de l'ONU, de France,...

    A préciser : je suis productrice de fiches dans Rime depuis 1997. L'IUT fait partie de l'Association Rime.
    Je suis trés satisfaite de cette nouvelle version qui va sauver l'Association, notre réseau. J'apprécie beaucoup ce groupe. La qualité des rapports entre les documentalistes et les bibliothècaires qui participent et y ont participé est exceptionnelle et exemplaire. Leur professionnalisme (j'ai appris à faire les fiches grâce au réseau, sur le tas) est de grande compétence. Pour moi c'est un excellent exemple de réseau social réussi.

    J'ai enseigné Rime en TD à des étudiants Documentalistes et des étudiants Métiers du Livre : à partir de Rime, apprendre à avoir une démarche de professionnel. C'était un succès, même si au départ les Meli détestaient faire des fiches de sites économiques.

  • Je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire c'est que je n'avais pas eu l'occasion de présenter Rime à des étudiants concernés car ils n'étaient, pour la plupart, pas à la recherche de sites internet mais d'articles de revues ou de livres.

  • J'apprécie aussi beaucoup le réseau Rime, et le professionnalisme des personnes qui y participent.

    Ma critique porte uniquement sur Delicious, et l'usage qui peut en être fait pour des produits documentaires, absolument pas sur l'association.

  • Tout à fait. Je ne pense pas qu'il y avait de mal entendu à ce sujet. Mon but était seulement de justifier le transfert sur cette plateforme et son utilité.

  • Rime qui change fera au moins parler de lui, et c'est tant mieux ! J'ai personnellement collaboré à RIME depuis sa création et donc suivi ses évolutions. La qualité de l'annuaire tient beaucoup au travail en réseau du groupe RIME, largement soutenu par HEC dans l'organisation, le suivi et la maintenance du site. Pour des questions techniques, d'hébergement et ressources humaines, Rime dans sa version ancienne ne pouvait plus évolué. Le transfert sur delicious lui donne une plus grande visibilité, un confort dans la navigation, et aussi une plus grande souplesse pour la gestion (du côté des contributeurs) et la consultation (du côté des internautes). Et les contenus descriptifs et d'indexation, gages de qualité de RIME, sont toujours là. RIME, presque un délice....

  • L'objectif "communication" est clair dans le passage à un outil web 2.0, et je ne le conteste pas. Et c'est un objectif légitime.

    Quant à la qualité de l'annuaire lié à la qualité du réseau, je suis tout à fait d'accord, j'ai moi aussi collaboré à Rime.

    OK pour tout ce que vous listez comme avantages au passage sur Delicious...sauf pour le dernier justement. Je n'y retrouve pas tous les contenus descriptifs, et surtout ceux qui permettaient de qualifier les sites.

    Mais peut être est-ce tout simplement moi qui suis imperméable à Delicious !

    En tout cas bravo pour l'enthousiasme des défenseurs du Deli'Rime.

  • A mon tour d’ajouter ma pierre dans ce débat que je trouve très intéressant et de poursuivre dans le sens des interventions précédentes notamment de Guylène et Sylvie.
    Je suis l’administrateur de RIME depuis 1999 et contributeur depuis le début du projet. C’est suite à une longue réflexion que l’Association a décidé de faire migrer RIME vers la plateforme Delicious.

    Pour répondre à Clotilde, les avantages de RIME ancienne version persistent :
    -il s’agit toujours de ressources sélectionnées, signée et datées
    -elles sont qualifiées par des tags plus libres par définition que les anciens mots-clés, domaine, types de données mais qui en sont issus. Concrètement ce sont souvent les mêmes.

    L’intérêt de changer, puisque c’est la question soulevée,
    Du point des vue du public étudiant :
    -des requêtes qui enfin ne sont plus contraintes par des entraves techniques (un « et » entre chaque terme de recherche était obligatoire pour obtenir un croisement des termes, les caractères accentués bloquaient "economie" ne donnait ainsi aucun résultat)
    -une description courte qui est plus facilement lue
    -la visibilité évoquée par Mathieu, Delicious étant bien répandu
    -une interface plus proche des pratiques

    Du point de vue de l’association :
    - une alimentation plus souple, l’indexation est désormais immédiate
    - et une visibilité + grande des auteurs grâce au bundle « auteur des signets »


    Appréciation des utilisateurs
    Enfin s’agissant de l’adoption par les étudiants, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour juger, cependant pour ce qui est de mon expérience, une fois expliqué l’appropriation de RIME sur Delicious est vite réalisée. L’interface de l’ancienne version demande plus de vigilance (oubli de la question du ET, des caractères accentués discriminants, négligence de la recherche avancée pourtant très précieuse). Bref, elle me semble plus adaptée aux documentalistes.

    Cela étant je suis d’accord avec Clotilde, Rime n’est plus le même produit. Nous sommes rentrés dans un schéma plus proche des pratiques des étudiants au détriment de celles des professionnels de l’information. La description pointue des sites ne figure plus. Cependant elle n’était que rarement lue dans son intégralité. Bref nous avions un mauvais retour sur investissement, or cet investissement porté par les membres de l’association RIME a été très fort et exigeant.

    Pour finir RIME n’est pas prisonnier de son support ni de ses nouveaux tags ou bundles. Le site change, il est vivant, toute suggestion et critique lui sera profitable !
    Au fait pour ceux qui veulent juger http://www.rime.ccip.fr/ et la nouvelle version http://delicious.com/Association_Rime


    Béatrice Leroy

  • Merci Béatrice pour cette intervention.
    Je reste attentive aux évolutions du "délicieux' Rime et rendez vous donc pour les évaluation futures.

Les commentaires sont fermés.