Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Diffusion de l'info - Page 4

  • Connaissez-vous le Bibliothécaire Omniprésent ?

    C’est le concept que développe Brian S Mathews sur son nouveau blog : The Ubiquitous Librarian.  Pour donner le ton, voici les premières lignes de son premier billet : "The Ubiquitous Librarian is everywhere! The Ubiquitous Librarian constantly seeks new ways to interact with users. The Ubiquitous Librarian is all about participation. It’s about stepping outside of the library and interacting with patrons wherever they may be: online, in the classroom, in the hallway, at football games, in the cafeteria, off campus. Instead of trying to force them into the library, into our world, the ubiquitous librarian is embedded into their world….”

    Si cette approche vous intéresse vous la trouverez développée dans un article que Brian a mis en ligne en mars dernier : « Intuitive Revelation : the ubiquitous reference model » à lire absolument ! Je vous en traduis ci-dessous l’introduction : « Les bibliothèques sont face à un dilemme existentiel permanent, se posant des questions sur leur portée et leur identité. Il y a beaucoup d’inquiétudes sur l’avenir de la profession. Cependant, il y a aussi beaucoup d’enthousiasme et de consciencieux efforts afin de développer de nouveaux comportement et des services remaniés pour mieux répondre aux attentes des usagers. Cet article présente une nouvelle approche de l’interaction avec les utilisateurs, dépassant les barrières traditionnelles, et cherchant à être utile de manière intuitive avant que l’usager n’en reconnaisse le besoin. »

    Lien permanent Catégories : Diffusion de l'info 0 commentaire
  • Travail collaboratif

    Le colloque "Travailler et collaborer en réseau : pratiques et outils pour de nouvelles formes de communication et de diffusion de l'information" aura lieu le 02 juin prochain, à Rouen, à l'Hôtel de Région. Au programme :

    • 9h30 : Accueil des participants et ouverture de la journée par Rachid Mammeri, conseiller régional chargé des TIC.
    • 10h15 : Communautés de pratiques : les principes du fonctionnement collaboratif, par Farida Tahi du Réseau d’intelligence collective en management industriel OPERA. A travers une expérience réussie, sera dressé un panorama des bonnes pratiques. Comment mettre en place et réussir l’animation des communautés ? Qu’est ce qui fait qu’une communauté fonctionne ou ne fonctionne pas, qu’est ce qui amène les utilisateurs à y participer activement... ?
    • 11h00 : Travail collaboratif et réseaux d’acteurs : les apports du nouveau Web, par Mathilde Guiné, Tela Botanica. A travers l’exemple du réseau Tela botanica, le réseau des botanistes francophones, seront abordés les principes du fonctionnement collaboratif et les outils qui permettent de travailler en réseau (Wikini, Papyrus, SPIP, etc.) : quels outils servent à quoi ? qu’est-ce qui freine, qu’est-ce qui facilite la participation ? Une brève présentation du projet "Ressources pour les réseaux" permettra aux participants de trouver par la suite des pistes pour approfondir ces thématiques.
    • 11h45 Témoignages (GIDE, Centre de ressources du développement territorial, etc.) et débat avec la salle

    Ce colloque est co-organisé par le Centre de Ressources des Espaces Publics Numériques de Haute Normandie, Territoires de Haute Normandie, le Conseil Régional de Haute Normandie et le réseau Gide.

    Si vous êtes intéressé, vous pouvez me contacter, ou suivre l'actualité de cette manifestation sur Collaboratif

    Lien permanent Catégories : Diffusion de l'info 0 commentaire
  • Etre ou ne pas être 2.0

    Le débat a été lancé par Olivier Le Deuff, sur son site Le guide des Egarés par son article au titre un peu provocateur "Etes-vous un bibliothécaire 2.0 ?". Cela a suscité quelques réactions sur Biblio-fr (ici, et ici), réactions un peu hors de propos, je trouve, certains s'attachant uniquement à un terme employé au second degré par Olivier et que certain(e)s ont pris au premier degré. Bref peu de débat sur le fond de l'article pourtant intéressant.  Enfin, hier, Manue de Figoblog a rédigé un article intitulé "Bibliothécaires et communautés", qui relance la réflexion sur le sujet.

    Il me semble en lisant ces deux articles qu'ils ne s'opposent pas, bien au contraire. Ils sont tout à fait complémentaires. Je suis tout à fait d'accord avec Manue pour dire que l'outil ne crée pas la communauté, ce serait trop facile, mais ce n'est pas non plus ce que dit Olivier. L'essentiel de son article à mon avis est dans sa conclusion : "Je crois que désormais l’usager est au centre du système et plus seulement le document et que le bibliothécaire doit être le faciliteur de relations et de médiations".

    J'ajouterais simplement, que l'usage de ces outils du "Web 2.0" que sont les blogs, wikis, RSS et autres, permet de mettre en place une nouvelle forme de relation avec les utilisateurs, mais aussi d'entrer en contact avec de nouveaux utilisateurs, distants géographiquement ou qui n'auraient peut être pas passé la porte "de la bibliothèque "de brique et de mortier"".

    Lien permanent Catégories : Diffusion de l'info 0 commentaire
  • Numériser, gérer et publier ses contenus

    Plusieurs articles intéressants du Journal du Net ont été réunis dans un dossier documentaire électronique sous le titre "Numériser, gérer et publier ses contenus". Au programme: la GED, les logiciels de gestion des connaissances et de travail collaboratif, la gestion de contenus en open source, etc.

     

    Lien permanent Catégories : Diffusion de l'info 0 commentaire
  • Concilier les supports des produits documentaires

    Aujourd'hui, de nombreux centres de documentation ont encore presque exclusivement des produits documentaires "papier". Parmi les personnes que je rencontre, beaucoup se posent la question du passage à l'électronique, mais aussi de l'opportunité de faire cohabiter les deux supports. Voici quelques éléments de réponse :

    • cette évolution sera bénéfique pour l'image du centre de documentation : cela modifiera, et valorisera la relation avec l'utilisateur (à condition évidemment que les produits électroniques soient bien conçus...comme ça l'était pour le support papier)
    • cela permettra de développer les prestations du centre de documentation vers deux nouvelles catégories d'utilisateurs : les usagers distants, et ceux qui sont peu familiers du support papier parce que déjà plus à l'aise avec l'écran
    • cela formera les autres, ceux qui sont plus habitués au support papier, et les préparera à travailler sur support électronique
    • enfin, cela contribuera à l'évolution de la stratégie documentaire : susciter en douceur les besoins, les usages, pour amener ensuite une révolution plus en profondeur et passer à une dématérialisation du fonds documentaire, (même si cette perspective reste du très long terme pour beaucoup).

    Pour terminer j'ajouterai que tout notre travail est complètement modifié par le support électronique et plus encore ces derniers temps avec les évolutions web 2.0, et que cela représente pour nos professions une opportunité incroyable de faire évoluer nos prestations et nos relations avec les utilisateurs. On ne peut plus concevoir les produits documentaires comme avant, et la réflexion vers une nouvelle forme de médiation et de diffusion de l'information est inéluctable. C'est pour nous, documentalistes et bibliothécaires, un magnifique challenge.

    Lien permanent Catégories : Diffusion de l'info 0 commentaire