Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2009

Lecture sur mobile

A lire sur le New York Times cet article intitulé "Google et Amazon to put more books on cellphones" - soit "Google et Amazon vont proposer plus de livres pour téléphones mobiles."

Pour Google c'est 1,5 millions de livres du domaine public qui seront accessibles sur iPhone et GooglePhone. Et pour Amazon, c'est le projet de rendre accessibles tous les titres de ebooks pour Kindle sur mobiles. L'offre serait donc différente puisqu'il s'agit là de livres sous droits.

This is our first step, but it is an important step”...tu l'as dit Goofi !

"But just as camera phones have not replaced digital cameras, smartphones are not likely to replace dedicated e-book readers like the Kindle or the Reader from Sony, analysts said. These specialized devices have screens about the size of a paperback book and use a technology that does not require backlighting, which makes them easier to read in most light conditions. They also have longer battery life"

Oui, et bien je n'en suis pas du tout certaine...les pratiques et usages des digital natives évoluent très vite - et ce ne sont pas les nôtres... Il n'y a qu'à regarder les vidéos de Michael Wesch pour s'en convaincre, et j'en suis le témoin régulièrement quand je rencontre des étudiants de l'IUT, ou quand je vois mes propres enfants. C'est bien sur leur mobile qu'ils passent le plus de temps et au final qu'ils écrivent et qu'ils lisent le plus. Je ne suis pas visionnaire, je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, mais c'est une tendance qu'on ne peut pas ignorer. Trop souvent nous regardons par le petit bout de la lorgnette de nos propres usages.

Je n'ai pas pu être à la Table Ronde à Boulogne lundi dernier, et je le regrette. (En attendant la vidéo, il y a quelques comptes rendu ici et ). Mais pendant que les professionnels de la chaîne du livre discutent et pinaillent en France - même si l'on pense que c'est du n'importe quoi..., ailleurs, ils avancent.

Et si l'on ne se dépêche pas, dans 10 ans, la seule "librairie" "culturelle" (j'ai bien mis des guillements hein) sur laquelle on achètera livres papier (pour les uns) et ebooks (pour les  autres) ce sera Amazon, et pour le reste, la lecture sera devenu un produit marchand tout à fait comme les autres, inclus dans un forfait de mobile, ou de connexion Internet, ou pourquoi pas, pour 3 paquets de pâtes achetés, un livre gratuit en plus ?

"L'exception culturelle" française, les autres pays du monde s'en fichent (allez sauf les belges peut être ?), les professionnels de la chaîne du livre français oublient un peu facilement le contexte international, et à trop attendre avant d'agir - et se concentrer sur le marché d'aujourd'hui (presque déjà celui d'hier) et ne pas anticiper (c'est un peu le principe de base d'un bon veilleur) sur les marchés futurs, ils seront avalés par de plus gros poissons.

Bon c'est pas le tout faut que j'aille changer de téléphone mobile moi pour tester ça...

 

 

 

07:41 Publié dans Accessibilité, Ebook, Prospective | Lien permanent | Commentaires (8) |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Sans être Madame Soleil, mais un simple observateur attentif, il paraît indéniable que des pratiques nouvelles se développent à grande vitesse avec la généralisation des terminaux mobiles. Clo, on devrait faire un petit sondage auprès des étudiants sur à la fois les pratiques actuelles et celles qui se dessinent. A mon avis, les évolutions sont à 5 ans plus qu'à 10 ans.
Pour ma part, il est certain (presque obligatoire) que lors du prochain renouvellement de mon téléphone mobile j'opterai pour un appareil de type iPhone.

Écrit par : Eric | 11/02/2009

Non non il existe des gens qui travaillent en France sur le livre électronique sans s'occuper des pinailleurs. C'est pas facile mais on y croit ;-)

Écrit par : M-A Fournier | 13/02/2009

Le tout est pour les éditeurs de savoir adapter un format existant pour qu'il soit lisible. C'est fait pour les BD (l'App Store d’Apple en propose déjà ; c'est lucky luke qui a dégainé le premier (!) et le format change: c'est bulle par bulle...
Les e-book, cela fait plus de 10 ans que l'on en parle, et tous les fabricants qui se sont lancés ont essuyés des échecs. Je suis persuadé que le téléphone continuera sa progression sur des lectures autres que les sms, et l'ebook étant plus lourd et encombrant qu'un bon bouquin, l'opinion n'est pas prête de changer d'avis sur la question...

Écrit par : plus | 02/06/2009

Bravo cet article est une excellente analyse.

Écrit par : black hattitude | 02/09/2009

D'ailleurs, si je me souviens bien, il me semble avoir lu que Microsoft, Yahoo! et Amazon essayaient d'empêcher google d'avoir l'accord pour la création d'une bibliothèque numérique aux états unis. Il y a donc une course des géants à surveiller de près.

Écrit par : Djolhan | 03/09/2009

Très bon article,

Apparemment les "liseuses" automatiques et numérique pourraient également faire la différence.

Écrit par : Transferts | 03/09/2009

Merci pour cet article. A suivre car comme le souligne Djolhan, Microsoft, Yahoo! et Amazon sont aussi dans la course. Et ne se laisseront sans doute pas faire ... Les enjeux financiers sont en effet considérables ...

Écrit par : mag rencontre | 03/09/2009

Je pense fortement que dans quelques décennies les livres ne se trouveront que dans les musées

Écrit par : Caipirinha | 03/09/2009

Les commentaires sont fermés.