Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SIC, SC, SB...et les SD alors ???

Suite aux billets d'Affordance, de Vagabondages, et de Bibliothécaire, je trouve que le débat se recentre fort sur les SB...et même un peu trop. Et les Sciences de la Documentation alors ???

Enseignante associé à l'Université du Havre, je me trouve moi aussi en 71ème section. Et j'avoue avoir du mal parfois à positionner les SI à côté de mes collègues spécialistes des SC plus nombreux. A l'université du Havre, on enseigne certes la bibliothéconomie en DUT Métiers du Livre, mais aussi du marketing documentaire, de la veille, de la gestion de produits documentaires électroniques, du web 2.0 etc. en ML mais aussi en GIDO (Gestion de l'Information et des Documents dans les Ogranisations, autrefois Documentalistes d'Entreprises) et en licence Pro de Veille... bref on est à la fois sur les bibliothèques et la documentation - séparation qui n'existe pas, ou pas de la même manière en tout cas dans les pays anglo-saxons.

Je ne ressens pas de frontière entre le monde de la documentation d'un côté et celui des bibliothèques de l'autre. Les deux ont quand même énormément de passerelles et de points communs. Alors pourquoi les séparer ainsi ? La preuve, depuis mes début dans ce métier j'ai été successivement : archiviste, bibliothécaire en BU, puis en Collectivité territoriale, documentaliste, veilleur et enfin indépendante aujourd'hui pour faire la synthèse de toutes ces expériences enrichissantes.

Donc pour moi le terme de Sciences de l'Information est tout à fait approprié parce que global : il permet de couvrir toute la problématique de la gestion de l'information quel que soit l'organisme dans lequel on exerce son métier et quelle que soit l'appellation du métier en question : bibliothécaire, documentaliste, webmanager, veilleur, knowledge manager ou autre.

 UpDate : A lire l'article de Jean Michel Salaun en ligne sur Papyrus "La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l'information" (https://papyrus.bib.umontreal.ca/dspace/handle/1866/1724)

UpDate2 : en réponse au commentaire de Bibliobsession : SIC : Sciences de l'Information et de la Communication, SC: Sciences de la Communication, SB Sciences des BIbliothèques et SD Sciences de la Documentation !

 

Lien permanent Catégories : Définitions 6 commentaires

Commentaires

  • Au début je me suis dis en lisant ton billet...mais de quoi elle parle? T'es passée par l'éducation nationale pour avoir autant de sigles? ;-) et puis j'ai compris et puis je me suis dis : je suis d'accord! :-) vive les Sciences de l'Information! (mais un petit lexique s'imposerai dans ce billet...:-)

  • Hmm, je plaide coupable. C'est qu'avec les SI, les SC et les SB, ça fait pas mal de Sx. Mais sur le fond c'est vrai, il faudrait rajouter les SD. 2 articles déposés sur archivesSIC début 2006 ( http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001670.html ), dont mon complice Gabriel Gallezot est co-auteur montrent qu'en réalité on a affaire à un continuum ou à un réseau de micro-disciplines et que les séparations sont artificielles. Les SD sont, il me semble, sur la continuité entre les sciences de l'information et celles des bibliothèques.
    Le problème est plus administrativo-politique que réellement scientifique mais les choix dans le découpage ont des conséquences dans le déroulement concret de la recherche comme dans le positionnement des métiers, pas toujours heureuses.
    Si je vous lis bien, nous sommes pratiquement d'accord: la coupure entre SI et SB (où les SD doivent se sentir un peu écartelées) gagnerait à être remise en cause, non?

  • En résumé, j'ai le même statut que Clotilde à l'IUT du Havre(documentaliste dans la vie et enseignant associé en 71e). Je partage donc se regard décloisonné. Comme je suis en plus directeur des études avec un oeil sur trois filières (publicité, métiers du livre et du patrimoine et GIDO) je serais même encore plus audacieux sur les croisements. Pour preuve, le 26 octobre dernier, nous avons organisé une rencontre entre anciens étudiants et actuels, vous n'imaginez pas les passerelles entre les métiers et les ouvertures possibles. Je ne dis pas que tout est en tout et n'importe quoi, mais c'est bien plus ouvert qu'on ne le pense : chargé de communication, ressources humaines, médiation culturelle, etc... Pour illustrer cette situation, je viens d'ouvrir une rubrique de "témoignages" sur le forum du département Infocom (http://www.galilo.info/ic/forum2/viewforum.php?f=10). J'espère que ce sera parlant.

    Pour aller toujours plus loin, je vous invite aussi à réfléchir à la manière dont on exerce nos métiers aujourd'hui par rapport à il y a 5 ans, 10 ans, 15 ans... C'est proche dans le temps mais j'ai l'impression d'avoir changé de métier x fois.

  • Sauf bug de mon PC : Le lien vers l'article de Jean-Michel Salaun ne fonctionne pas ;-)
    Une autre question c'est le 71e ? Pas un régiment j'imagine ;-)

  • Sophie : Oui apparemment il y a un bug chez H&F ce soir, pas moyen d'insérer le line, tant pis, je l'ai mis en clair.

    Eric : ;-))

    Michel : Merci pour l'article en question. Oui nous sommes d'accord.

    Silvère : Glosssaire inséré en UpDate, mais le titre était en soi une forme de boutade contre ces sigles educationationalesques

  • Sophie réponse à ta deuxième question : la 71ème section c'est la section Sciences de l'Information et de la Communication du Conseil National des Universités. ET bonne soirée ce soir, je ne pourrai pas vous rejoindre au Riff, hélas...

Les commentaires sont fermés.