Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'outil de recherche le plus fiable

Eh oui ! les documentalistes et bibliothécaires à l'honneur : ils sont qualifiés d'outil de recherche le plus fiable. C'est en effet le titre d'un article paru sur CNet News il y a quelques jours "Most reliable search tool could be your librarian". Je vous en traduis qq morceaux : "votre enfant a une recherche à faire sur Martin Luther King ? vous devriez envisager de consulter votre bibliothécaire au lieu de Google, AOL ou un outil de recheche de Microsoft". Et l'article d'expliquer en effet que ce type de recherche sur un moteur renvoie automatiquement à des sites racistes, alors que "quand le Web sert à apporter rapidement des résultats parmi un vaste lot de sites, qui sont -ou ne sont pas- fiables, le documentaliste-bibliothécaire peut aider les gens à trouver des informations qui font autorité et à approfondir leur recherche". L'article montre que les moteurs ont pas mal de défauts souvent ignorés de la plupart des gens ("information illiteracy") : liens sponsorisés, ranking, etc.

Et la phrase de conclusion "quelles que soient la rapidité et l'utilité des moteurs, ils ne remplaceront jamais les documentalistes (bibliothécaires)".

Yeah ! il y a longtemps qu'on le sait, mais ça fait plaisir quand ça vient des autres.

Et merci à Françoise pour l'info !

Lien permanent Catégories : Recherche 3 commentaires

Commentaires

  • je suis d'accord avec l'article sur le fond, mais l'exemple traduit est particulièrement mal choisi. Si je demande, sans utiliser l'expression exacte, Martin Luther King sur Google, j'otbiens ce résultat en première position, pour une recherche en français.

  • Soit, ça fait plaisir. Mais y-a-t-il vraiment une comparaison possible ? Ca revient quand même à comparer des robots et des humains. On pourrait parler de complémentarité ou de valeur ajoutée par la fonction documentaire. Non ?

  • archeos : Je ne trouve pas l'exemple mal choisi. Certes sur le Google français c'est wikipédia en 1ère position, et tant mieux. Mais sur le Google américain, le site est aujourd'hui en 4è position, 2ème position sur msn.com et 1ère position sur aol.com. Et c'est quand même assez grave. Par ailleurs les collégiens américains ne font pas leurs recherches sur le Google français. D'autre part, dans la page de drésultats, il se présente comme le site de la "vraie histoire" du King, site de "référence pour les professeurs et les étudiants".

    Eric : oui, nous savons bien que la comparaison ne tient pas, et je suis OK avec la complémentarité. Ceci dit ce qui va sans dire, ça va mieux en le disant !

Les commentaires sont fermés.